L'émétophobie, quésaco ?

Publié le par Messhugah

 

 

 

           Comme beaucoup de personne, je souffre d'émétophobie depuis que je suis toute petite. Cette pathologie mal connue est assez difficile à vivre parce que la majorité des gens ne la comprennent pas. Voilà pourquoi j'ai décidé de consacrer un article sur ce sujet, afin d'expliquer ce qu'est l'émétophobie...

 

 


Qu'est-ce que l'émétophobie ?4bec

         L'émétophobie est la peur irraisonnée, incontrôlable de vomir. Si cette peur est appelée "phobie", c'est qu'elle déclenche une émotion extrêmement puissante contre laquelle on ne peut pas lutter à l'aide de la logique... Chez un émétophobe, l'acte de vomir est terrifiant, que cela vienne de lui ou des autres, seul ou accompagné.
          Ne pas vomir devient une obsession qui peut parfois se transformer en TOC.


          Les personnes qui souffrent d'émétophobie sont souvent seules et incomprises. Leur entourage minimise le problème quand ils ne le nient pas complètement...

          C'est ainsi que de nombreux émétophobes se sont entendus dire "Allons, vomir ce n'est pas la mort tout de même ! ", alors que pour nous, c'est - hélas - pire que la mort...

 


Au final, un émétophobe se retrouve terrifié par :

       - le fait de vomir
       - voir / entendre quelqu'un vomir (parfois même dans un film)
       - manger "trop"
       - les restaurants / les repas à l'extérieur
       - certaines douleurs (abdominales notamment)
       - les manèges de fêtes forraines
       - les transports
       - la grossesse
       - les malades
       - les soirées bien arrosées...

et bien d'autres choses qui peuvent entaîner une situation où il y a confrontation avec la source de notre peur...


La Gastro-entérite reste l'une des situations n°1 que l'émétophobe cherche à éviter à tout prix !



Le cercle vicieux de l'irrationalité :

 

 

           Quand on souffre d'émétophobie, les gens vous disent régulièrement : "Vomir ? Oui, c'est désagréable pour tout le monde, mais ce n'est rien... ! "

            C'est considérer qu'un émétophobe n'est pas conscient de l'aspect irrationel de sa peur. Il n'en est rien, loin de là ! Les émétophobes savent que leur terreur n'a pas de raison logique d'exister... mais ce n'est pas ce qui nous empêche d'avoir peur, hélas !
           C'est ce qui différencie la simple peur de la vraie phobie.

C'est cette peur irrationelle qui fait tomber les émétophobe dans un cercle vicieux qui peut s'avérer mortel.

 

 

Cercle-de-l-irrationalite.jpg

 

 


           Une personne émétophobe peut ainsi tomber facilement dans une forme d'anorexie qui met sa vie en danger, sans que son entourage ne comprenne pourquoi.

            Il ne s'agit pas d'une anorexie "classique". Les émétophobes savent qu'il n'y a pas de raison concrète de ne pas manger, mais la peur est trop forte. Même s'ils connaissent le fonctionnement de ce cercle, l'angoisse ne s'arrête pas pour autant.

            De plus, les émétophobes se voient maigres et ne trouvent pas cela beau, contrairement aux anorexiques "classiques".

            Enfin, les anorexiques qui souhaitent maigrir se font vomir, ce qui est, par définition, impossible pour un émétophobe !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Faneliah 06/01/2012 08:56

Hello !

Ha oui quelle horreur, j'ai aussi ce problème et c'est très pénible. Les gens comprennent pas trop en plus...on se sent un peu seul

Merci pour le lien vers chez moi :-)

Messhugah 23/01/2012 02:35



Merci pour ton commentaire Faneliah ! ^^


Un grand honneur de celle qui tient un Blog gé-ni-al !


P.S. : J'ai adoré tes bonnes résolutions (on peut se les partager si tu veux). Passe le bonjour à Swen de la part de mon pinguoin d'épaule droite imaginaire :p


 



clara 06/08/2011 15:27


merci pour votre réponse.
bonne continuation!!


Messhugah 20/08/2011 18:43



De rien, bonne continuation également !



Anonyme 05/08/2011 13:43


Bonjour , merci beaucoup de votre soutien ça me 'réconvorte' de me dire qu'il n'y a pas que moi qui es cette 'maladie' hooOOrible :S je vous remercie beaucoup a bientôt !


Messhugah 20/08/2011 18:42



Heureuse de pouvoir vous aider !






Vanille 23/07/2011 22:56


Bonjour je m'appelle Vanille et j'ai 13 ans je souffre donc de cette 'émétophobie' je vais voir un 'psy' après un 'psychatre' et je vais a un centre d'hyptonose & de théraphie bréve ma mére a
essayer des choses et en essaye encore et ecore ... Mais hélase ... Enfin le centre d'hypnose marche asser bien ! je pense que sa me fait du bien et non pas du mal !! mais sa me pourrie ma VIE si
on peut appeler sa une vie !! car en plus de ça je suis 'diabétique' (du type 1) et sa me facilitte pas la vie !! :'( ... Et des problemmes de famille !! beaucoup de gens (médecins) me dise que
ctte phobie de 'vomir' n'est pas ca j'en cache une autre derrière celle la !! (apparament a cause de mon 'diabéte' !?) comment me debbarasser de cette peur ou de l'avoir moin forte (et sans oublier
de me le faire passer par un e-mail svp je garde bien votre cite sur mes favories esxusez-moi des fautes d'orthogrape !!) merci de bien vouloir me repondre voila enrevoir ! ...


Messhugah 05/08/2011 06:29



Bonjour Vanille,


Je t'ai envoyé un e-mail pour essayer de te répondre de la façon la plus complète possible. Personnellement, je ne suis pas en mesure de savoir si ton émétophobie est liée à ton diabète...
Cependant, j'imagine que la gestion des crises d'hypoglicémies n'est pas facile à vivre quand on est émétophobe.


Je pense qu'il faut que tu expliques à ton entourage ce qu'est l'émétophobie, dans toute sa complexité (une peur irrationnelle, c'est-à-dire
pas forcément logique et principalement contrôlée par l'inconscient...).


L'hypnose donne de bons résultats pour apprendre à dominer une partie de son émétophobie (principalement en reconditionnant ton inconscient pour réagir plus
sereinement face à des situations d'angoisse). Simplement, les résultats ne sont pas immédiats (pas de formules magique et hop ! terminé... ce serait chouette
mais bon...)


Ne te décourage pas ! On finit par trouver des astuces efficaces pour vivre normalement avec sa phobie. Qui plus est, tu sembles bien entourée et tu es suivie, alors communique ! Ton psy et ton
entourage on besoin de savoir contre quelle(s) angoisse(s) tu te bats pour pouvoir t'aider !


Enfin, n'oublie pas que si un psy ne te convient pas (sentiment de ne pas être comprise ou pas épaulée), tu as le droit d'en changer !


Bon courage et garde le moral, c'est primordial pour aller mieux !



clara 23/07/2011 10:30


rebonjour je voulais vous demander des petits conseils pour passer un bon hiver sans être stressé comme une puce.
je suis allez voir ma psy mais ses conseils ne me rasure pas vraiment avez-vous vous des conseils, a me conseilé en plus de ma spy.
Cordialement , clara.


Messhugah 26/07/2011 16:17



Re-bonjour Clara,


 


   J'imagine que ce qui t'effraye dans la période hivernale sont les rotavirus (responsables des gasto-entérites), non ? Essaye de suivre les
conseils de ta psy (...chologue, ...chiatre ?), ça ne peut pas faire de mal, mais surtout, n'oublie pas de lui dire que ses recommandations ne te rassurent pas
...


 


Pour un hiver avec des angoisses réduites, quelques conseils simples :


 


1. ON S'INFORME :


   Les rotavirus ont une période d'incubation de 2 jours : si l'on a croisé quelqu'un de malade dans la journée, ce n'est pas la peine de passer la nuit à stresser ! Il suffit de
surveiller sa "faim" les deux jours suivants (attention, la faim -surtout quand on stresse- peut se faire discrète... sachez qu'une simple sensation de chaleur dans le ventre est signe de faim
!). Si on a faim dans la journée, on n'est pas malade !


   Les rotavirus se transmettent pas contacts directs suivis d'une ingestion. Il n'existe pas de vaccins allopathiques, mais si vous êtes adeptes de l'homéopathie, vous pouvez acheter
en pharmacie un tube de granules …


   Enfin, il faut savoir que les médicaments anti-émétiques agissent en 10-15 minutes, et que ce temps est réduit si on les prend en "Lyoc" (qui fondent sous la langue)


 


2. ON S'EQUIPE :


On a toujours dans son sac deux ou trois trucs utiles :


   - des anti-émétiques qui fondent sous la langues (vendus en pharmacie entre 5 et 8 €uros, type  Vogalène lyoc©


   - un flacon d'alcool de menthe (Riclès©) et quelques
sucres en cas de nausées...


   - un flacon de gel pour se désinfecter les mains n'importe où !


 


3. ON SE RASSURE :


   Si l'on a l'impression d'avoir attrapé une gastro, pas de panique ! Je sais, c'est dur...On appelle le médecin de garde à qui on explique
TOUT (la peur de vomir comprise) et on lui demande une injection de Vogalène + Spasfon (au sommet des fesses ^^). Résultat quasi-immédiat.


Et surtout, ON SE DETEND ! Le stress fragilise le système immunitaire !